Ce matin j’ai été prise d’une flemme terrible. Je n’avais rien envi de faire et je déambulais dans la maison sans but précis. Lorsque midi arriva, je me suis demandée pourquoi j’étais dans cet état. Quel était le motif de cette baisse de moral? Comment quelqu’un qui nageait dans bonheur il y a quelques heures, se sentait aussi vide de l’intérieur en se réveillant? Comme je ne trouvais aucune réponse à la question, la situation m’a vite parue absurde. Je me suis énervée contre moi même et comme par magie mon autre MOI m’a tiré vers le haut.

Ma perte de moral de ce matin n’est pas quelque chose de nouveau dans ma vie. Je suppose que cela arrive à tout le monde: se réveiller le matin, se sentir triste et apathique. Cela fait partie du quotidien et parfois nous ne savons pas l’expliquer. Nous ne trouvons aucune explication logique mais en même temps nous sentons qu’il y a une raison profonde.

Ne n’ai trouvé aucun motif. Il se trouve sans doute dans mon subconscient et cette chose m’a poursuivi toute la journée.

La seule manière de sortir de ces petits passages à vide est de lutter. Il y a peut être une raison mais il faut faire un effort pour combattre nos peines car ca ne vaut vraiment pas « la peine ».

Après une grande réflexion, je me suis douchée et je suis sortie. Pour changer, j’ai encore choisi le quartier de Soho. Je ne sais pas ce qu’a ce quartier mais j’irais m’y promener chaque jour.

J’ai encore marché, sans but précis et je suis entrée dans toutes les boutiques que j’ai pu. Un sentiment de bonheur revenais à moi. J’étais dans le lieu où je voyageais toujours mentalement lorsque j’étais triste. J’étais dans la ville où je savais que tous ces voyages imaginaires se feraient un jour réels.

Je suis à New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.