Ma mini libellule et moi nous sommes réveillées tôt ce matin. Nous avons décidé de visiter SouthStreet Seaport, une zone du port totalement touristique et pleine de boutiques et restaurants. L’endroit est plutôt agréable et même s’il y a toujours plein de monde, il est possible d’y respirer.

Pour changer, je suis entrée dans toutes les boutiques ; et j’ai acheté la chose la plus insolite de tout mon voyage : une radio pour la douche. Si vous aimez ce style de gadget et que vous avez envi de vous laisser tomber dans un bon sofa qui vous fait des massages de la tête aux pieds, je vous recommande de visiter Brookstone.

En sortant de la boutique, ma radio à la main, je ne comprenais pas comment j’avais pu payer pour cette babiole. Acheter de manière compulsive, c’est mon truc. En voyant le produit il vous parait génial et utile, et une fois payé, vous devenez plus rationnelle et vous ne comprenez pas pourquoi écouter la radio sous votre douche de 5 minutes serait quelque chose de si utile.

Après tant de réflexions, j’avais faim.

Tout au fond de SouthStreet Seaport, se trouve un centre commercial. J’ai cherché le footCourt, un étage plein de snacks et j’ai demandé un chicken pesto sandwich.

Comme je ne supportais pas de manger dans toute ces odeurs de friture, je suis sortie pour rechercher une table et par chance, la terrasse était vide. Je ne pouvais rêver mieux : je mangeais en regardant les gratte-ciel du downtown.

Rassasiée, le moment était venu. Cela faisait des jours que mon corps me demandait en criant d’entrer dans Century 21, un des plus grand outlets de marques de la ville. Il se situe seulement à 15 minutes de marche de SouthStreet Seaport

J’allais toucher Marc Jacobs lui-même, non pas en personne, mais à travers des robes à 60% de réduction. Mon objectif était de trouver une robe pour le mariage de mon amie Marga. Lorsque je suis arrivé à l’étage des créateurs, elle était là, la pancarte qui indiquait Marc Jacobs avec des réductions de folie.

Je me suis lancée sur tout ce que je voyais à ma taille, sans rien regarde d’autre. Puis, à la cabine d’essayage ! Alors que j’essayais les robes en priant pour que quelque chose m’aille bien, une femme dans la cabine d’à côté chantait une chanson d’Alicia Keys avec une voix incroyable. J’en ai eu la chair de poule. Avec cette bande sonore en fond, j’ai choisi une robe et une jupe noire.

La quantité de vêtements dans cette boutique est impressionnante. Je recommande d’y aller lorsque vous êtes reposée, le matin, et prévoir 2 ou 3 heures pour acquérir des fringues que vous ne pensiez ne jamais pouvoir avoir dans votre garde-robe.

Si vous me lisez, que vous êtes une femme, et que vous pensez que vous ne pourrez jamais porter une création de Valentino et crier lors d’un mariage « qui a renversé son vin sur ma Valentino ! », détrompez-vous, c’est possible. Dior, Yves Saint Laurent, Armani, Versace, Prada,…, ils vous attendent tous. Par contre cette boutique est des plus antiglamour; on dirait plutôt un entrepôt. Il y a deux sortes de cabines d’essayage, les publiques et les privées. Si vous ne souhaitez pas vous changer dans un espace ouvert, vous pouvez demander le “Private Fitting Room”.

Si vous êtes un homme, ne vous inquiétez pas ; Armani, Dior, Dolce & Gabanna et plein d’autres vous attendent au premier étage avec des costumes, calçons, chemises, pantalons et accessoires à très bon prix.

Après plus de 2 heures au bord de la folie, je suis revenue à Carroll Gardens avec la carte de crédit brûlante. J’avais besoin d’un petit verre de vin. Je suis retournée dans le bar où j’avais rencontré la semaine dernière Kassie, l’amie de Katie.

Avec mon ordinateur, un verre de vin, de la bonne musique, une connexion décente et une robe de Marc Jacobs dans mon armoire, rien ne pouvait aller mieux !

3 Responses

  1. Sab

    Alors là!!!! Je suis JALOUSE!!!!
    et combien paye-t-on une robe Marc Jacobs??!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.