New York est belle et bien une ville qui ne dort jamais. Mais lorsqu’on a besoin d’un peu de calme à New York il existe quelques endroits où aller. Voilà quatre endroits de calme à New York, des endroits qui inspirent la paix et qui invitent à la méditation !

Conservatory Garden à Central Park

Ce jardin à la française, situé dans Central Park, est un vrai petit havre de paix. Les voitures et les vélos sont interdits, et il n’est pas non plus permis de venir y faire son footing. C’est un endroit idéal pour se poser avec un bouquin. Magnifique au printemps ou en été avec les fleurs de toutes les couleurs ! Pour y accéder, prendre l’entrée sur la 5th Avenue avec la 105st.

calme à New York

James Turrell’s Meeting Room au MoMa PS1, 22-25 Jackson Ave, Long Island City, NY 11101

Rendez-vous à Long Island pour visiter le musée MoMa PS1. Au troisième étage, vous trouverez cette pièce carrée comportant une ouverture sur le ciel. Elle a été crée pour permettre au visiteur de se rendre compte de l’intensité de la lumière du ciel. Un excellent lieu de réflexion. Facile d’accès depuis Manhattan avec la ligne 7, arrêt Court Sq.

Calme à new york

La Cathédrale St John the Divine, 1047 Amsterdam Ave

Située dans le quartier de Morningside Heights, cette grande cathédrale offre un intérieur impressionnant. Un endroit ideál pour un peu de calme à New York.

Calme à New York

 Le Musée Frick Collection, 1 East 70th Street

Ce musée est en fait l’ancienne demeure du riche industriel d’Henri Clay Frick, passionné d’art et tout particulièrement d’artistes européens du 18ème siècle. C’est un endroit parfait pour tous les amateurs d’art qui souhaitent admirer des tableaux, sculptures ou autres pièces d’art dans le calme. N’hésitez pas à faire ensuite un tour dans le beau jardin the Garden Court.

 

4 Responses

    • Gaela

      Merci Comtesse Sofia. Très bel article et superbes photos sur votre blog :)

      Répondre
  1. visiteur

    Bonjour,
    Lors de mon premier voyage à New York (avec celui est devenu mon mari depuis), mon beau-père nous avait indiqué le musée des cloîtres, souvenir qu’il gardait de son voyage à NYC en 1976. Nous y sommes allés un peu « pour lui faire plaisir » et nous avons découvert un lieu loin (mais pas si loin) de l’agitation de Manhattan et d’une sérénité incroyable. Et ce lieu raisonne encore plus auprès d’européens (les cloitres viennent de France, d’Espagne et d’Italie de mémoire).
    Depuis je recommande cette balade à tous mes contacts en partance pour la ville!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.