Vous rêvez de partir à New York ? Vous vous dites qu’un jour vous irez…puis le temps passe, et finalement ça ne reste qu’un rêve. Je vous propose de découvrir aujourd’hui le témoignage de Laurence, qui m’a beaucoup touché. J’ai reçu son récit dans ma boîte e-mail la semaine dernière et j’ai décidé de le partager avec vous. J’espère qu’il vous inspirera à prendre votre billet d’avion et à enfin vivre votre rêve ! ;)

« Tout d’abord, je me présente, je m’appelle Laurence, j’ai 47 ans, je vis dans les Yvelines en région parisienne et je suis une grande fan de New York.

J’ai rêvé d’y aller toute ma vie je crois, tout comme ma fille mais je ne l’avais jamais fait. Toujours quelque chose à faire avant, convaincue de ne jamais avoir assez de temps, sûre de ne pas avoir assez d’argent, bref empêtrée dans mon auto-boulot-dodo à remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même et débordante d’alibis et de rêves.

Et puis l’année dernière, en début d’année, ma fille Julie étudiante âgée alors de 19 ans à ce moment là, a été hospitalisée d’urgence pour quelque chose d’assez important. Brutalement tout s’est bouleversé dans la vie de ma fille, brusquement tout s’est bousculé dans mon esprit de maman. Pour qu’elle conserve toute son énergie, qu’elle réussisse à réunir toutes ses forces pour se battre, continuer d’accrocher des sourires à ses yeux et s’extirper de ce mauvais pas en orientant positivement son mental, je lui ai fait une promesse … Tu t’en sors parce que cet été, on part à New York toutes les deux. Et elle s’est accrochée de toutes ses forces que je ne lui connaissais même pas, à l’idée de voir New York.

Et c’est ce que l’on a fait ! Ca a fonctionné et elle s’en est bien sortie. Nous nous sommes envolées pour la 1ère fois vers JFK du 03/07 au 11/07/2013 et avons vécu entre autre, les feux d’artifice d’indépendance day, l’exaltation de Times square, la statue de la liberté en speed boat, le beast que je conseille vraiment à tous ceux qui aime la vitesse sur l’eau, les parcs somptueux, l’harmonie du vert et du verre et parce que nous sommes définitivement bien des filles, nous avons également bien profité des soldes. Nous avons séjourné au YOTEL qui est très moderne et bien situé et cette première fois a été tout bonnement magique.

Depuis, je ne peux plus me passer de cette ville bouillonnante et de ses dimensions dont je ne connais encore que trop peu de chose. Majoritairement, les New yorkais ont une approche souriante et un élan enthousiaste qui est vraiment très agréable, comme s’ils se levaient le matin en se disant, gardons en tête que c’est notre état d’esprit d’aujourd’hui qui prépare nos succès de demain. Le pessimiste est d’humeur, l’optimisme est de volonté, ils l’ont bien compris semble t-il.

Nous y sommes retournées fin Juin/début juillet 2014 toutes les 2 avec son petit ami et j’en reviens de nouveau après 10 jours passés seule à New York City en Septembre. Mais je ne me suis jamais sentie seule dans New York et je ne l’étais pas :-). J’ai beaucoup marché et savouré tous les miles Midtown / Manhattan que j’ai parcouru. De Riverside Park South sur l’Hudson River, à Central Park, de Carl Schurz Park sur East River à Hell’s Kitchen. De Bryan Park que j’adore à Madison puis Washington Square Arch. Un vrai plaisir de passer en un tour de main de l’effervescence à la tranquillité et de repasser aussi vite que souhaité de l’apaisement à l’agitation. J’ai retrouvé avec jubilation mon hamburger préféré au Bill’s bar & burger et mon petit déjeuner dans l’ambiance cosy du caffé bene.

Et très sincèrement, à court ou moyen terme, j’aimerai partir vivre un temps sur New York parce que je m’y sens bien dans cet autre univers. New York est pour moi, une source d’enrichissements et d’inspiration, c’est aussi la pratique quotidienne de l’anglais et j’ai encore beaucoup à apprendre, c’est sans cesse la découverte, l’ouverture d’esprit, le pragmatisme, les différences culturelles, les nouveaux contextes, de nouveaux apprentissages et de nouveaux réseaux.

Alors à tous ceux et celles qui hésiteraient encore à partir seul(e) je dirai, … le futur de ton passé c’est aujourd’hui alors vas-y, maintenant, envole toi :-)

Laurence »

Merci Laurence pour ce beau témoignage…♥

12 Responses

  1. Beaudry

    Merci Gaela de ma part et de celle de ma fille Julie pour m’avoir publié et merci pour l’énergie de ton remarquable blog ;-)

    Répondre
  2. Sarah

    un très beau témoignage que celui de Laurence, et un blog super : je sens que je vais y revenir souvent, et noter quelques bons plans avant mon prochain voyage à New York (j’espère bientôt !), parce que la dernière fois je n’ai fait qu’y passer vite fait (non pas seule mais avec mari et enfants) à l’occasion d’un séjour à Montréal… pour ceux que ça intéresse, j’en parle ici -> http://jesuisallee.ouvaton.org/?p=55

    Répondre
  3. Marni

    Bonjour,

    J’aime beaucoup ton blog. A la lecture de tes articles, j’arrive à me sentir à NY durant quelques minutes. Le témoignage de Laurence est très touchant, et c’est ce qui m’a décidé a poster mon premier commentaire. Merci à vous 2 et longue vie à ton blog!

    Répondre
  4. top of the rock

    bonsoir

    j’ai adoré votre commentaire car vous m’avez conforté dans mon projet de partir à NY seule pour un voyage de trois jours sur place . Pouvez vous me dire ce qu’il faut que je ois afin que ce 1er rdv avec cette ville soit magique?

    bien à vous

    Répondre
  5. Megane

    Très belle histoire merci pour ce témoignage! Et la phrase de fin est parfaite! :-)

    Répondre
  6. MALOISY

    Bonjour a toutes car peu d ‘homme sur ce blog…tres soulagée de voir que nous ne sommes pas seules!Touchée par ces jeunes femmes de 30 ans célibataires qui choisiront New york comme compagnon,de cette maman qui va faire le plein de vie avec sa fille..A 51 ans ma fille m’a dit vas y !et pourtant cette fois ce n’est plus pareil c’est un retour aux odeurs mais seule et une peur de vraiment tomber amoureuse de ce labyrinthe,c’était il y a 25 ans la 1 ere fois que j ai croqué la big apple et depuis j’y suis allée une dizaine de fois .
    Mon premier saut j’avais 20ans seule à Tokyo peur de rien et aujourdhui a 51 ans difficile de se lacher et pourtant je sais qu’il va falloir y aller pour s’y trouver ..et accepter que j’ai besoin de vous !!! Help

    Répondre
    • Gaela

      Seule à Tokyo à 20 ans ?? C’est très courageux ! Je suis certaine que retourner seule à 51 ans sera une expérience inoubliable ! Il faut foncer ;)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.